La réalité augmentée révolutionne la formation

lunettes réalité augmentée

Selon la Harvard Business Review, la réalité augmentée remplace à très grande vitesse les méthodes de formation et les manuels classiques.

Quels sont les avantages de la réalité augmentée pour la formation ?

Dans de nombreux cas, il faut faire un effort cognitif important pour appliquer des informations reçues en 2D dans un contexte 3D. Selon la Harvard Business Review, « en incrustant des informations numériques directement sur des objets ou des environnements réels, la réalité augmentée permet de traiter le réel et le virtuel de façon simultanée, ce qui évite d’avoir à rapprocher les deux mentalement. » 

Ainsi assembler et réparer une machine, ou réaliser un geste médical en visualisant directement et en temps réel des caractéristiques internes améliore le taux de réussite des opérations. Plus les manuels d’instruction ou les tutoriels sont difficiles et compliqués à appliquer dans un contexte donné, plus la réalité augmentée (RA) peut tirer son épingle du jeu. Elle permet d’enrichir ou même de remplacer une formation en présentiel, qui dans certains secteurs industriels, est compliquée, longue, dangereuse ou coûteuse à mettre en place.

réalité augmentée pour réparer une machine

Selon une étude de cette même revue, assembler une section d’aile d’avion par des stagiaires avec l’aide de la RA a été 35% plus rapide qu’avec la procédure classique. Et le nombre de personnes capables de réaliser cette opération du premier coût a bondi de 90%, ce qui a permis d’abaisser le niveau de compétences requis et d’accélérer l’intégration.

De même, la formation à distance et la collaboration sont facilitées. Par exemple, l’utilisateur d’un casque de RA peut facilement transmettre ce qu’il voit à un expert situé à distance. Les musées et les entreprises dans le cas de l’onboarding d’un nouveau salarié par exemple, utilisent déjà cette technologie avec succès pour diffuser des informations à des endroits stratégiques.

La personnalisation de la formation n’est pas en reste. Ainsi, l’armée américaine utilise la RA pour afficher des instructions personnalisées selon les résultats des formés.

Traitement d’une information, prise de décision rapide, efficacité dans l’exécution des tâches, réduction des erreurs … etc, ne sont que quelques-uns des avantages de la réalité augmentée dans les milieux professionnels, culturels et académiques.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Lorsque l’utilisateur pointe son appareil vers un objet, l’appareil le reconnaît, télécharge les informations relatives à l’objet et les superposent à l’écran. Ce contenu peut être lui-même contrôlé par l’utilisateur par l’écran, par la voix, par le geste…. De plus,  il s’adapte en fonction du déplacement de la personne.

Comment concevoir un contenu de formation en RA ?

La conception de l’interface utilisateur (UI) d’une formation en RA et s’assurer d’une bonne expérience utilisateur (UX) nécessitent des compétences très recherchées en conception 3D, en psychologie, en neurosciences, afin de créer une expérience de pointe.

Cependant de plus en plus d’outils permettent aux néophytes de réaliser gratuitement et simplement des contenus de formation en RA. Je pense notamment à la plateforme Cospaces, très utilisée par les enseignants américains, laquelle permet de créer une expérience en 3D sans compétences en programmation ou en graphisme. Ou encore à l’application Minsar, qui permet de créer directement du contenu en RA avec son smartphone.

Comment se passe le déploiement de la réalité augmentée ?

Pour le grand public et pour des expériences simples, les smartphones ou les tablettes sont des appareils de prédilection, l’achat de casque ou de lunettes en RA étant hors de portée de la plupart des bourses. Néanmoins il faut souligner que certains lieux culturels et musées en France ont utilisé les casques Hololens de Microsoft pour diffuser des expériences au public. Dans l’Hexagone, des entreprises conceptrices comme Realcast, Holoforge et Mimbus ont développé un partenariat avec Microsoft pour développer des expériences formatrices ou culturelles innovantes.

Par exemple, on peut citer le projet Holo-Math de la société Holoforge, qui, en plongeant dans un univers inspiré de celui d’Alice au Pays des Merveilles, a pour but de rendre les mathématiques plus simples à comprendre.

Holo-Math, un voyage au coeur des maths en réalité augmentée.

Ubisoft n’est pas en reste avec l’expérience Assassin’s Creed aux Invalides, laquelle propose une enquête en réalité augmentée sur le secret de Napoléon Ier.

En conclusion, cette technologie est partie pour s’installer durablement dans notre quotidien pour les années à venir, et dans tous les domaines. Par exemple, l’apprentissage de la conduite ou le guidage GPS via la superposition d’éléments sur le pare brise est déjà une réalité, certains constructeurs (Tesla, Hyundai…) ayant développé la technologie pour le faire.

Tim Cook, le patron d’Apple, a récemment déclaré que cette technologie va « imprégner nos vies entières » dans les dix prochaines années.

Sources :

Michael E. Porter, James E. Heppelmann, Pourquoi les entreprises ont besoin d’une stratégie de réalité augmentée, Harvard Business Review France, 2018

Setra (2020, 21 janvier). Pour Tim Cook, la réalité augmentée sera la prochaine grande innovation (pour remplacer l’iPhone) ?. Consulté sur https://www.presse-citron.net/pour-tim-cook-la-realite-augmentee-sera-la-prochaine-grande-innovation-pour-remplacer-liphone/

Des réactions ? Vous pouvez laisser un commentaire ici :